Des artisans, MERCREDI, tu seras friand. -Voyage dans le temps à la Scourtinerie-

Souvent la petite histoire rejoint la grande et la Scourtinerie de Nyons en est l’illustration !
P1110904C’est la deuxième fois que je me rends à la Scourtinerie et je connais le pouvoir qu’elle a de me transporter dans le temps et de me plonger dans une atmosphère de couleurs !

P1110886

 

Frédérique est là et m’accueille très gentiment, je sens chez cette femme, à l’air réservé, une forte volonté et du courage. Vingt-trois ans que ses mains travaillent la fibre de coco pour fabriquer les Scourtins. Pour elle, ça a été naturel, le Scourtin est dans la famille depuis l’arrière grand-père c’est pour dire !

En 1892 c’est lui, l’arrière grand-père, Ferdinand Fert qui dépose le brevet pour une machine à tisser en rond.  Au départ le Scourtin était une pièce indispensable à l’extraction de l’huile d’olive dans les moulins. Suite au gel de 1956 et à l’évolution des techniques, le Scourtin devient progressivement décoratif.

Frédérique me conduit au 1er étage dans l’atelier de fabrication.

Le bruit des machines me saisie, (Les écouter) dans la grande « pièce-atelier » c’est un sol P1110873 à l’ancienne en tommettes, les machines de fabrication sont partout tel d’énormes roues de fer. Je la suis au fond de la salle vers une petite machine, petite uniquement par sa taille car elle est en fait la machine première, celle inventée par Ferdinand Fert. Frédérique fabrique sous mes yeux un petit Scourtin qui deviendra un dessous de plat. Les mouvements sont rapides et précis, quelle dextérité !

 

P1110895

Dans l’atelier se trouve aussi Yannick. Ma première question pour lui est : « Vous aussi vous faites parti de la famille ? » et lorsqu’il me répond : « non », Je m’étonne et lui demande : « Mais alors comment en êtes-vous venu à fabriquer des Scourtins? » Pour Yannick l’histoire est différente mais le fondement est le même, les relations, l’amitié, l’entraide l’a conduit à débuter dans ce métier artisanal. Yannick me dit : « Ce serait bien, dans votre article, de dire qu’on fabrique des Scourtins à la demande avec libre choix de la couleur. » L’idée est bonne, je la note !

En partant je croise Arnaud, le troisième artisan, je lui explique ma démarche et il me dit : « Mais c’est dommage pour les photos ! Il pleut aujourd’hui, la lumière n’est pas belle ! Il faudra revenir » Bien sûr je reviendrai mais pour moi pluie ou pas pluie, les photos je les garde dans mon cœur et l’essentiel était la Rencontre.

 

P1110907

Je partage mes photos avec vous tout en étant convaincue que les P1110906 meilleures seront les vôtres puisqu’elles auront un sens et une histoire.

 

Pour avoir des informations complémentaires sur la visite de l’atelier ou sur la boutique, rendez vous sur le site de la Scourtinerie ou

La Drôme Tourisme



2 réponses à “Des artisans, MERCREDI, tu seras friand. -Voyage dans le temps à la Scourtinerie-”

  1. Pascale dit :

    Combien coute un scourtin ?? environ…merci

  2. Fanny dit :

    Il existe des Scourtins de différentes tailles, vous pouvez même avoir des Scourtins « géants » servant de Tapis.
    Pour avoir un orde d’idée, les Scourtins de 25 cm de diamètre coutent environ 20€.
    Le Scourtin peut-être fait sur-mesure avec les couleurs de votre choix. Pour plus d’informations: http://www.scourtinerie.com/