Le MARDI en photos c’est la Drôme au bureau. -Récit d’un stage de poterie à Dieulefit-

C’est suite à un stage de poterie réalisé à Dieulefit du 11 au 19 juillet 2014 que Raymond partage avec nous le récit de son expérience Drômoise.

Récit de Raymond Biteau:

« Ma petite fille souhaitait faire un stage de poterie. Sa maman a donc cherché sur internet et après les informations et les conseils donnés par l’Office du tourisme de Dieulefit, nous nous sommes décidés sur cette petite ville de la Drôme dont nous savions qu’elle était un centre connu pour la poterie.

Dieulefit ©Raymond BITEAU

 

Nous arrivons à Dieulefit vers 21h. Le maître du camp nous accueille très aimablement et dans le soir qui tombe, nous prenons possession de notre « château », un beau chalet en bois qui jouxte la bordure du camp et d’où l’on entend le doux gargouillis de la petite rivière proche qui traverse le bourg : le Jabron.

Bien que petit, ce chalet nous offre tout le confort: souhaitable deux chambres, salon, kitchenette, WC et douche.

©Raymond BITEAU

Après un bon petit déjeuner, je fonce à l’Office du Tourisme (…) et j’en profite pour une première visite du vieux bourg de Dieulefit (la « viale » comme ils l’appellent ici). Je commence à goûter le charme de ces veilles rues étroites et ombragées où fleurissent des bouquets de magnifiques roses trémières. Je suis déjà en train de tomber amoureux de cette région où je me sens bien et où je respire mieux, l’air étant plus sec.

©Raymond BITEAU

Un peu dans l’excitation de l’inconnu, (qu’allons-nous trouver comme maître de stage en poterie? Qu’allons-nous y faire ?), nous attendons que sonnent 14 heures pour nous présenter devant l’atelier dans lequel nous « travaillerons » de 14h à 16h durant cinq jours. Il fait un soleil magnifique. Nous sommes accueillis par Meryem, gentil petit bout de femme qui révèlera un maître gentil, attentif et pédagogue.

©Raymond BITEAU

Après les salutations d’usage, nous commençons nos propres « œuvres ». Ou plutôt nous commençons par apprendre le B-A-BA du métier :

– Comment préparer l’argile en cisaillant les pains, les mains en opposition perpendiculaire ?

– Comment utiliser certains outils pour le modelage ?

– Comment utiliser l’argile rouge et l’argile blanche ? Chacun de nous arrive à produire un objet et nous sommes très satisfaits de cet après midi qui est passé comme un souffle de vent.

Et à apprendre un nouveau vocabulaire: Girelle, tournassage, barbotine ; colombin ; engobage »

©Raymond BITEAU

Et les jours suivants se passent sur le même modèle, dans la douceur Drômoise. Au programme: dégustation journalière de glaces, visite de quelques uns des plus beaux villages drômois: Poët-Laval, Bourdeaux ou encore Comps et gastronomie locale

Poët-Laval

Puis arrive le « Jour du départ, un soupçon de nostalgie flotte à travers le feuillage des frênes alentour et me caresse le cœur. Spleen de quitter ce beau pays de la Drôme provençale que nous avons découvert et dont nous sommes tombés amoureux. »

 

Envie de faire le même stage de poterie que Raymond Biteau et sa famille?

Découvrez vite le séjour.

 

Un grand Merci à Raymond Biteau de nous avoir livré avec autant de sincérité son expérience Drômoise.

Fanny

 



Une réponse à “Le MARDI en photos c’est la Drôme au bureau. -Récit d’un stage de poterie à Dieulefit-”

  1. Lopez dit :

    Très bel article, j’aurai simplement bien voulu voir les oeuvres d’art de la fin du stage !!
    Sylvie